home

Rapport de base établi sur mandat

de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CCAS)
et du Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes (BFEG)
INFRAS; Zurich, le 19 novembre 2014

prise de position (sur l'étude) [PDF]

Rapport [PDF]






Übergabe der Unterschriften ans Parlament anlässlich des Internationalen Tages gegen Gewalt an Frauen 25.November 2014

   

Communiqué de presse

Communiqué de presse [PDF]

Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 25.November 2014 - Bundesplatz Bern


Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 25.November 2014 - Bundesplatz Bern


Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 25.November 2014 - Bundesplatz Bern







Contre la violence faite aux femmes - manifestation nationale - 23 novembre 2013 - Place Féderale Berne


Communiqué de presse

Communiqué de presse [PDF]

Les photos de la campagne 2013 [ZIP]
Vorschau Link

Claudia Hauser [PDF]
comité de la DAO

Myriame Zufferey [PDF]
solidarité femme, Bienne

Jacqueline Fehr [PDF]
conseillère nationale, viceprésidente PSS, présidente 'Foundation Suisse pour la Protection de l'Enfant'

Ada Marra [PDF]
conseillère nationale, 'violence que faire'

Referat Amanda Weibel [PDF]
Campaigning cfd, 16 Tage gegen Gewalt an Frauen

Signatures totale: 4495

voir la liste

 



Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 23.November 2013 - Bundesplatz Bern



Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 23.November 2013 - Bundesplatz Bern



Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 23.November 2013 - Bundesplatz Bern



Gegen Gewalt an Frauen - Nationale Kundgebung - 23.November 2013 - Bundesplatz Bern







Contre la violence faite aux femmes - manifestation nationale - 23 novembre 2013 - Place Féderale Berne

 




25 novembre - 16 Jours d'Activisme Contre la Violence envers les Femmes

 

Gegen Gewalt an Frauen HIER UNTERSCHREIBEN! SIGNER ICI! SIGNAR QUA! FIRMARE QUI!

Campagne de signatures de la Fédération

Solidarité femmes de Suisse et du Liechtenstein

365 x contre la violence faite aux femmes et aux enfants

 

 

Les femmes sont la colonne vertébrale de la société.
Elles luttent pour obtenir justice devant les tribunaux internationaux pour crimes de guerre. Elles se défendent contre la spirale de la violence et s’investissent pour trouver des solutions aux maltraitances familiales. Elles s’organisent en mouvements sociaux et font tomber les dictateurs. Afin de gommer les discriminations, elles font un travail politique et de lobbying tout en usant de leur influence dans le monde économique.


Et pourtant, nombreuses sont celles qui vivent la violence dans leur corps et dans leur âme. Qui sont dénigrées, ridiculisées, insultées, menacées, humiliées, isolées, contrôlées, battues et violées.
Avec notre campagne de signatures, nous visons le changement :
C’est à tous les niveaux de la société qu’il faut combattre la violence faite aux femmes et aux enfants. En conséquence, nous voulons inciter l’ensemble de la population à faire preuve de courage civique en s’engageant contre le phénomène. Une démarche nouvelle qui viendra se greffer sur les stratégies existantes telles que les programmes de lutte contre la propension à la violence et ceux qui soutiennent le règlement pacifique des conflits. Dans les maisons d’accueil, nous sommes 24 heures sur 24 à la disposition des femmes victimes et de leurs enfants et nous oeuvrons jour après jour pour briser le cycle de la violence. Nous invitons tout un chacun à se joindre à nous dans ce processus.

 

Généralités

Selon le Conseil de l’Europe, la violence conjugale est la principale cause de mortalité ou d’atteinte à la santé des femmes entre 16 et 44 ans. Une violence souvent vécue au fil des années et dont l’intensification va de pair avec celle des menaces proférées à leur encontre.
La violence envers les femmes et les enfants est une réalité très répandue également en Suisse et au Liechtenstein. Elle se manifeste dans toutes les classes sociales et touche des femmes de tout âge, toute culture et tout niveau de formation.
Un calvaire qui n’épargne pas les enfants. Même les plus petits d’entre eux se rendent compte des conflits et des formes diverses que peut revêtir la violence paternelle, qu’ils en soient victimes directes, comme c’est souvent le cas, ou simplement témoins. Dans un cas comme dans l’autre, ils ont besoin d’aide et de soutien au même titre que leur mère car ils souffrent d’une situation où planent la menace et l’insécurité.

 

Message

Le lien étroit entre dépendance affective, économique et sociale fait qu’il est difficile pour les femmes de s’extraire de la spirale de la violence. C’est surtout grâce à des modifications sur le plan législatif, votées par le peuple, que l’on a pu mettre en place de nouveaux moyens d’intervention dans ce domaine. Les institutions de Solidarité femmes de Suisse et du Liechtenstein vivent au quotidien dans leur travail l’avantage de ces stratégies de désescalade qui garantissent simultanément protection et développement aux personnes touchées. Nous aimerions rallier à notre cause une frange plus large encore de la population et en faire les acteurs et actrices de ce processus antiviolence : car seul un engagement commun pourra créer une réalité nouvelle.


Chaque signature ajoutera clairement un nouveau NON à cette violence

  • pour encourager les femmes à se réapproprier leur vie, à en redessiner les contours – avec courage, confiance et le droit d’être heureuse
  • pour montrer que chaque fois qu’une femme se libère du cycle de la violence, c’est une victoire pour la société tout entière
  • pour expliquer que sortir de la violence est une question de santé publique
  • pour sensibiliser les politiciens et les politiciennes aux conséquences des relations dominées par la violence (coûts de cette dernière)
  • pour renforcer, parmi les décideurs et décideuses, la volonté de promouvoir des mesures permettant aux femmes de s’en sortir
  • pour encourager les femmes victimes à passer à l’action, à franchir le pas pour sortir de la violence (Empowerment et non victimisation).


Le 23.11.2013 nous mettons un signe à Bern - 365 x par an contre la violence faite aux femmes et aux enfants

RUS
Shoip
Español
English
Türkçe
Hrvatsko-Srpshi
Portugês
ET



Information de compte:
Dachorganisation Aarau
PC-Konto 30-589586-9

Alternative Bank ABS, 4601 Olten, Konto 46-110-7


Vermerk: "Dachorganisation der Frauenhäuser der Schweiz"